USA : à Indianapolis, la star de NBA Victor Oladipo inaugure une table de craps

Posté le 29 janvier par Julien dans Actualité

La star des Indiana Pacers Victor Oladipo a eu la chance d’inaugurer une table de craps flambant neuve et de défier les croupiers à l’occasion de plusieurs parties au casino Harrah Hoosier Park, dans la ville d’Anderson. « Merci à tous de m’avoir invité pour vivre cette expérience unique et contribuer à un projet qui permettra d’améliorer l’état de l’Indiana », a déclaré la vedette de NBA.

Casino d’Anderson : l’attente fut longue mais en valait la peine

Le vice-président du groupe Harrah, Todd Berendji, aura travaillé d’arrache-pied pendant dix ans pour faire venir les jeux de table au sein du casino d’Anderson. En effet, avant que le craps, le blackjack et la roulette y soient proposés dans leur version classique, ce sont des terminaux de jeux électroniques qui occupaient les lieux. « Les jeux de table électroniques ont fait le boulot, ils ressemblaient aux vrais de vrai, ils étaient même animés par des croupiers en Live Streaming. Mais à présent, on est dans le vif du sujet. Il n’y a rien de tel que de vrais jeux de table, avec de vrais jetons et de vraies cartes ! », s’exclame le responsable du groupe Harrah.

Là où pas mal de choses ont changé pour l’établissement, c’est que les leaders locaux espèrent désormais pouvoir attirer plus de gens au Hoosier Park d’Anderson et à l’Indiana Grand Casino situé dans la commune voisine, à Shelbyville, grâce aux jeux de table récemment installés, craps en première ligne. « On pense que les résidents de l’Indiana n’hésiteront pas à faire le trajet pour venir se divertir chez nous. Cela ne serait probablement pas le cas sans nos jeux de table », confie Todd Berendji.

La population locale est déjà ravie des nouveautés proposées

Tandis que certains habitants de la ville d’Anderson ont pu serrer la main de Victor Oladipo en personne, d’autres se réjouissent déjà de l’attractivité gagnée par le casino de la commune. « On entre dans une nouvelle dimension maintenant », explique Joe Putnam, qui a assisté à l’inauguration des jeux de table. « Tout le monde est très excité à l’idée de jouer contre de vrais croupiers ».

Herbert Hillman, qui habite quant à lui à Gas City et qui avait pour habitude de rouler jusqu’au Michigan pour affronter des croupiers en chair et en os, est ravi de pouvoir écourter son trajet en allant directement à Anderson. « C’est beaucoup plus proche de chez moi. Je n’ai que 20 kilomètres à parcourir au lieu des 150 kilomètres que j’empruntais pour me rendre dans l’état voisin ». Et au sujet des croupiers, l’intéressé n’y va pas par quatre chemins : « Les croupiers, vous savez que vous pouvez les bluffer, et vous savez comment ils jouent. Un ordinateur, ses actions sont impossibles à prédire. Ça fait toute la différence ».