Les casinos Ardent font leur entrée en France !

Posté le 09 janvier par Julien dans Actualité

Le groupe Ardent, anciennement baptisé Circus, ouvrira prochainement un casino à Paris. La société liégeoise n’entend pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle prévoit également de déployer une plateforme de paris en ligne. Cette nouvelle a été relayée par notre confrère Les Échos ; elle a aussi été confirmée par le PDG d’Ardent, M. Emmanuel Mewissen.

Le groupe Ardent bien décidé à s’implanter en France

Le groupe Ardent, qui propose des jeux de blackjack, de poker et de craps en Belgique, possède déjà trois établissements terrestres dans l’Hexagone, notamment à Briançon, à Carnac et à Port Leucate. Fort d’un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros rien qu’en France en 2018, le groupe belge est en phase d’acquérir définitivement lesdits casinos via le rachat de la société qui les gère. Cela fait huit ans qu’Ardent, ex-Circus, étudie les perspectives du marché français.

Au jour d’aujourd’hui, une opportunité se présente enfin : avec la fermeture des cercles de jeux parisiens, une offre légale a vu le jour. « C’est exceptionnel que la France rouvre ce marché auparavant très fermé. Nous sommes le deuxième groupe à obtenir une licence pour exercer dans la capitale française, le seul groupe étranger qui plus est », se félicite Emmanuel Mewissen. D’après nos informations, l’investissement en France est de 5 millions d’euros, ce qui reste dérisoire compte tenu des 200 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés par Ardent en 2018.

Ardent veut aussi se positionner dans le segment des jeux en ligne

Ardent ne veut pas se limiter au seul marché des casinos terrestres. En effet, le groupe qui a fait des activités omni-canales sa spécialité (une offre aussi bien physique que digitale), souhaite aussi déployer ses services sur l’internet français. Toutefois, Emmanuel Mewissen précise qu’Ardent ne fait aucun plan sur la comète : « Le poker et les paris sportifs sont soumis à un taux de taxation très décourageant. C’est d’ailleurs pour cela que le marché français est l’un des plus gros marchés au noir en matière de paris en ligne. Si nous intégrons ce marché, ce n’est pas pour y faire fortune, du moins par pour le moment », explique-t-il. Toutefois, grâce à sa technologie maison, Ardent peut espérer pénétrer dans ce marché à moindre coût.

Chose intéressante et clairement non-négligeable, le lancement d’Ardent en ligne se fera en collaboration avec le groupe français Joa, et ce à parité. La toute nouvelle plateforme de paris des deux structures sera disponible dès le mois de mars. D’ailleurs, les noms de domaine sont déjà déposés : Joa.fr et Circus.fr. À noter qu’Ardent semble poursuivre une expansion pertinente dans toute l’Europe. Ainsi, plus tôt l’année précédente, l’ex-Circus avait repris 44 % des parts du Casino de Davos, en Suisse. Le coût de l’opération : 2 millions d’euros. Un autre placement à bas coût, et intelligent !