Craps : zoom sur l’histoire de ce jeu iconique

Posté le 15 janvier par Julien dans Actualité

Qu’on l’aime ou non, le craps reste le jeu le plus iconique de l’histoire des casinos. Peu de personnes sont passées à côté de la scène d’anthologie du film Casino de Martin Scorcese, vous savez, celle où Sam Rothstein (Robert De Niro) caresse du regard la belle Ginger McKenna (Sharon Stone). La blonde charismatique fait vivre la table de craps à elle toute seule, rend la foule complètement délirante et balance des jetons à tout-va dans une rare effervescence ! Mais comment avons-nous fait pour en arriver là ? Pour le savoir, il faut s’intéresser aux origines du craps.

Histoire du craps, comment tout a débuté ?

Saviez-vous que les dés sont les plus vieux instruments de jeu jamais utilisés par l’homme ? Selon le dramaturge grec Sophocle, le lointain cousin du craps aurait été inventé lors de la guerre de Troie, en 1 250 avant J.-C. — rappelons que la guerre de Troie est sans doute un conflit imaginaire dont l’historicité reste controversée. Il se pourrait même que les dés soient encore plus anciens que cela : en Iran, des archéologues ont déterré des vestiges datant de l’an 3 000 avant J.-C.

La seule chose dont on soit certain de nos jours, c’est que le craps est dérivé d’un ancien jeu anglais baptisé Hazard. Il est probable que ce dernier remonte au 14ème siècle, puisque l’auteur Geoffrey Chaucer le mentionne dans ses fameux Contes de Canterbury.

Quand le craps s’exporte aux États-Unis

Au 19ème siècle, le craps entreprit une longue traversée jusqu’aux États-Unis. C’est un propriétaire de terrains installé en Louisiane, Bernard Marigny, qui l’embarqua avec lui. Populaire parmi les matelots et autres ouvriers fermiers, le craps est un jeu qui fut pratiqué par les classes les plus modestes. Selon les linguistes, son nom est tiré du terme « crabs », une façon familière de parler du tirage des numéros 2 et 3, seuls nombres perdants du jeu à ses débuts.

Très vite, un problème se posa : les escrocs mirent la main sur le craps. Afin d’éviter tout problème et empêcher la triche, le craps fut donc revisité. Le nouveau plateau de jeu hérita alors de cases « Pass » et « Don’t Pass », ce qui encouragea le casino à payer pour débuter une partie.

La Seconde Guerre mondiale et l’essor du jeu

C’est durant la Seconde Guerre mondiale que le craps inscrit ses lettres de noblesse et se fit connaître du monde entier. Les soldats qui participaient aux affrontements adoraient le jeu. Ils lançaient les dés sur une couverture entre deux combats pour se détendre, ou passer le temps.

Par la suite, la nostalgie et les souvenirs de la guerre firent du craps l’un des jeux de hasard les plus notables. Encore aujourd’hui, le craps est d’ailleurs le chouchou des joueurs de Las Vegas.