Casino de Boulogne-sur-Mer : Partouche tire sa révérence

Posté le 03 juillet par Julien dans Actualité

Jeudi dernier, le casino de Boulogne-sur-Mer a fait ses adieux au groupe Partouche, et vice-versa. Tous les jeux du casinotier ont été déplacés, les enseignes retirées, les affiches décollées. Il faut dire que quelques jours avant le pot de départ, les joueurs étaient de moins en moins nombreux à venir s’amuser au casino de Boulogne-sur-Mer. Car l’ambiance n’était résolument pas à la fête. Aujourd’hui, l’établissement est déserté. Mais pour combien de temps ?

Casino de Boulogne : ça s’en va et ça revient !

Le groupe Partouche a finalement déserté le casino de Boulogne-sur-Mer. Mais si pour l’instant, l’enceinte de l’établissement affiche une ambiance digne d’un film post-apocalyptique, la sensation de vide, les quelques cartons oubliés et les quelques trous laissés au mur ne devraient pas être éternels. En effet, le casino de Boulogne-sur-Mer est supposé avoir un repreneur : le groupe belge Golden Palace, lequel a d’ores et déjà récupéré les clés du bâtiment situé le long de la Place de la République.

Véritable symbole d’une désolation inattendue, il reste encore dans le salon de jeux du casino quelques machines à sous vieilles et éteintes. Une semaine plus tôt, l’agent de sécurité du casino de Boulogne-sur-Mer avait affirmé que ces vieux bandits manchots partiraient direction la casse. Finalement, ils cohabitent aujourd’hui avec les miettes de sandwiches et autres gobelets vides qui ont trouvé refuge sur le bar, lui aussi déserté. D’après nos informations, Golden Palace, nouveau locataire du casino de Boulogne-sur-Mer, est venu récupérer les clés de l’établissement le samedi 29 juin dernier. En attendant son réaménagement, l’enceinte du casino reste fermée. Mais les clients de longue date sont impatients : « Il y aura de nouvelles machines à sous, ça va faire du bien ! », s’est exclamé l’un d’entre eux.

Nouveau contrat de délégation de service public

Rappelons que le 05 avril dernier, la municipalité de Boulogne-sur-Mer a paraphé un contrat de délégation de service public avec la firme belge Golden Palace, nouveau gestionnaire de l’établissement. L’ancien concessionnaire, Partouche, avait jusqu’au 29 juin pour rendre les clés. Il s’agit là d’un événement historique : le groupe belge est sur le point de s’implanter en France pour la toute première fois de son existence ! Siégeant à Bruxelles, Golden Palace exploite déjà 45 salles de jeux de casino et a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 60 millions d’euros en 2018.

Tandis que le groupe Partouche a pendant longtemps contesté sa mise à l’écart et a même attaqué la municipalité de Boulogne-sur-Mer en justice en saisissant le Tribunal Administratif (et en réclamant 13 millions d’euros de dommages et intérêts dans la foulée), Golden Palace a quant à lui la certitude de pouvoir gérer le casino comme bon lui semble pendant douze années consécutives.