Arnaques au craps : le Nevada Black Book ne rigole pas !

Posté le 22 mai par Julien dans Actualité

Les escrocs s’enchaînent dans le Nevada. Et il semblerait que le célèbre Nevada Black Book, lequel répertorie tous les noms des joueurs interdits de fouler le sol d’un casino au sein de l’état, soit sans pitié envers ceux qui trichent au craps ! Saviez-vous que cet ouvrage unique en son genre est toujours utilisé dans le Nevada pour répertorier les joueurs interdits ?

Nevada Black Book : l’ouvrage qui préserve les casinos du crime

Le Nevada Black Book est un livre redouté par tous les tricheurs qui ont sévi dans cet état des USA. Le Nevada Black Book (dont la couverture est en réalité couleur argent) permet de préserver les casinos de toutes sortes de délits dont ils pourraient faire les frais. Les officiers du Nevada Gaming Control Board, le régulateur local, y ajoutent les noms de tous ceux et celles qui ont triché dans un casino ou bien qui y ont commis un crime plus grave.

Créé en 1960, le Nevada Black Book ne contient que 36 pages à ce jour. Les noms des individus qui ne sont pas autorisés à pénétrer dans l’enceinte des casinos de cet état bordé au sud-ouest par la Californie y sont répertoriés, l’objectif initial de l’ouvrage étant de garantir un climat sein dans les casinos terrestres du Nevada. En effet, à l’époque, les autorités craignaient que si les casinos étaient pris d’assaut par des malfaiteurs, le Congrès chercherait tout bonnement et simplement à éradiquer l’industrie des jeux.

Quels sont les noms qui figurent dans le Nevada Black Book ?

En vertu de la loi en vigueur dans l’état du Nevada, n’importe qui peut voir son nom apparaître dans le Nevada Black Book s’il a été accusé d’un crime dans un établissement de jeux de hasard ou a commis un délit émanant d‘un comportement immoral allant à l’encontre des lois. Initialement, l’ajout d’un nom dans le Nevada Black Book était un acte administratif irrévocable. Toutefois, les nommés peuvent désormais prendre part à une audition publique pour contester leur inclusion dans le livre.

Une fois que le nom d’un joueur est répertorié dans le Nevada Black Book, si ce dernier tente d’entrer dans un établissement de jeux de hasard ou dans un casino, il fait irrémédiablement face à une action pénale assortie du paiement d’une amende, laquelle est souvent mineure. Des exemptions existent toutefois. Ainsi, toute personne figurant dans la liste noire peut miser aux jeux de casino dans les aéroports, les bars ou tout autre magasin ne disposant pas de plus de quinze terminaux ou tables de jeux. L’on notera enfin que les opérateurs de jeux de hasard qui refusent de rapporter la présence d’un joueur interdit dans le hall de leur établissement sont passibles d’une amende et de la destitution de leur licence.