La Colombie et son futur marché des jeux d'argent en ligne

Posté le 19 avril par Julien dans Actualité

La Colombie est le troisième pays le plus peuplé d'Amérique latine et envisage actuellement une légalisation des jeux d'argent en ligne, pour répondre à une demande croissante et augmenter les revenus du gouvernement via les impôts et taxes.

L'un des meilleurs potentiels sud-américains

Avec ses 48 millions d'habitants, la Colombie a un potentiel fort pour développer un marché des jeux d'argent en ligne d'une certaine importance. Avec le Brésil et le Mexique, ils constituent l'une des meilleurs opportunités sud-américaines.

« En général, lorsque l'on s'intéresse à la population colombienne, nos études montrent que 59% de la population est satisfaite avec les règles actuelles et sont soit des joueurs, soit des gens intéressés à jouer. » a déclaré Diana Blanco Garzon, responsable pour le régulateur national.

En 2016, les dépenses moyennes sur les jeux d'argent étaient de 94$, contre environ 20$ en 2015. Coljuegos, le régulateur actuel, a pour objectif d'augmenter cette part de 300% au cours des 5 prochaines années. Dans cette optique, le pays envisage de légaliser son marché des jeux d'argent en ligne. Il devrait être le premier en Amérique Latine à le faire.

« C'est important de mettre en avant le fait que la Colombie est le premier pays latin à réguler son marché des jeux en ligne. » a précisé Garzon.

Dans le cadre de cette régulation à venir, la Colombie espère regrouper à terme son marché avec celui d'un ou plusieurs autres pays du continent, afin de solidifier ce futur marché. Le problème français, qui manque de diversité, est frappant et montre qu'une situation de quasi-monopole est le pire qui puisse arriver aux consommateurs.

En novembre 2015, Coljuegos a affirmé sa volonté de bloquer les sites de jeux illégaux et de créer un environnement sain et régulé. La nouvelle régulation prévoit de légaliser les paris sportifs, le poker, les fantasy sports, l'eSports et les casinos en ligne. Le marché serait donc bien plus fourni que sur la plupart des pays européens. Il permettrait en outre d'agir en tant que moteur sur le continent sud-américain dans son ensemble et permettre à d'autres de prendre le pas. Le Brésil, plus important pays du continent, est d'ailleurs en train de préparer une libéralisation du marché des jeux en ligne.