Vietnam : les résidents vont bientôt pouvoir jouer aux casinos

Posté le 05 décembre par Julien dans Actualité

Pendant longtemps, les Vietnamiens ne pouvaient ni jouer aux jeux de casino physiques, ni s’amuser aux jeux sur internet, comme le craps en ligne par exemple. Il faut dire que les autorités communistes menaient une politique particulièrement rude qui interdisait tout bonnement la pratique des jeux de hasard. Or, la pratique des jeux, bien qu’illégale, s’est tout de même étendue dans le territoire. Le gouvernement, contraint de lâcher prise, a d’abord commencé par autoriser les jeux de casino aux étrangers et touristes. Mais aujourd’hui, ce sont bel et bien les Vietnamiens qui peuvent se réunir autour des tables de jeux ! Décryptage.

Le Premier Ministre vietnamien donne son feu vert

C’est le Premier Ministre vietnamien en personne qui aurait fait le premier geste en autorisant un promoteur local à intégrer un casino dans son immense complexe hôtelier sur l’île de Phu Quoc, au sud du pays. Dans la foulée, la nouvelle est tombée : « Pour la première fois dans l’histoire du Vietnam, dans le cadre d’un projet pilote, les citoyens et résidents vietnamiens pourront jouer dans des casinos installés dans le pays ». Exit les parties clandestines de craps en ligne, les Vietnamiens, bénéficiaires directs de cette petite révolution, vont enfin pouvoir assouvir leur passion dans des cercles de jeux en dur. À noter cela dit que les jeux de loterie sont accessibles aux résidents depuis plusieurs années au Vietnam.

Conscient du manque à gagner (700 millions d’euros annuels selon les estimations), le gouvernement a décidé de contre-attaquer en réformant sa législation. L’objectif est clairement d’empêcher les Vietnamiens de se rabattre sur les casinos ouverts de l’autre côté des frontières, notamment sur le sol du voisin cambodgien.

Un projet pilote de trois ans non définitif

Le gouvernement vietnamien a annoncé ce virage en mars 2018. Mais rappelons qu’il s’agit-là d’un projet « pilote » : ce dernier se déroulera pendant trois ans et dans le cadre du projet, les casinos devront obligatoirement obtenir une approbation de l’État afin de pouvoir ouvrir leurs portes aux joueurs qui sont nés ou qui résident au Vietnam. De plus, des restrictions seront appliquées. Ainsi, seules les personnes de plus de 21 ans justifiant d’un revenu mensuel supérieur à 377 € auront l’autorisation de jouer. Qui plus est, tout joueur devra payer un droit d’entrée de 40 € pour pouvoir accéder aux tables ainsi qu’un forfait mensuel de 1 000 €.

En légalisant les paris et les jeux de casino, le gouvernement vietnamien espère bien optimiser ses rentrées fiscales. À noter qu’en plus du projet développé sur l’île de Phu Quoc — lequel est estimé à 1,9 milliard d’euros —, un investisseur singapourien prévoit de construire un complexe hôtelier comprenant un casino dans le centre du pays, et ce pour une somme équivalente. Le groupe Sands de Las Vegas et les Vietnamiens Sungroup et FLC ont eux aussi fait part de leurs intentions au gouvernement.