Une employée de casino touche le jackpot sans jouer aux machines à sous

Posté le 27 février par Julien dans Actualité

Voilà une ancienne employée de casino qui a touché un jackpot sans avoir joué aux machines à sous ! Le casino d’Aix-en-Provence a été condamné à verser 30.000 euros à une ex-salariée.

Celle-ci avait été licenciée à cause d’une poche de son pantalon légèrement décousue.

Sanction après licenciement abusif

La croupière en question s’était rendue à son travail lors d’un tournoi de poker mais l’une des poches de son pantalon était légèrement décousue. Un fil dépassait et on pouvait entrevoir un espace.

La direction avait alors décidé qu’elle avait gravement failli à l’une des règles pour les employés de casino : être impeccable physiquement.

En outre, à cause des vols de jetons qui peuvent parfois survenir, les responsables ont voulu marquer un grand coup en la licenciant pour cette raison. L’ancienne employée s’estimant à juste titre lésée a décidé de porter plainte et d’emmener l’affaire devant les tribunaux.

Les Prud’Hommes avaient estimé que ce licenciement était abusif. Le casino d’Aix avait donc décidé de faire appel et c’est la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence qui a finalement statué que le casino devait dédommager la salariée pour licenciement abusif. Elle parvient donc à gagner 30.000 euros, de quoi largement la consoler pour la perte de son emploi.