Tony Carleo, l'un des voleurs de casino les plus fous

Posté le 08 novembre par Julien dans Actualité

Tony Carleo fait partie des joueurs qui ont toujours rêvé de gagner gros au casino. Lors de sa première visite à Las Vegas, il observe une table de craps où l'action bat son plein. A cette table, un joueur qui a commencé avec 5$ de mise connaît une série de chance incroyable et enchaîne les « hard eight » (c'est-à-dire faire 8 avec un 4 et 4). A la fin de sa session palpitante, il encaisse 50,000$. Pour Tony Carlo, cette scène sera l'inspiration pour s'enrichir avec le casino. Pas en jouant toutefois, mais en volant directement les caisses.

L'excitation de vivre une vie de VIP

« S'il a pu le faire, je peux le faire aussi. »

En 2010, Carleo se rend au Suncoast pour tenter de piller le casino de façon non-conventionnelle. Armé d'un revolver, il repart avec 19,000$ après une opération rapide. Peu après, l'homme réitère sur une table de craps hautes limites au Bellagio.

Carleo sait que cette table propose de gros jetons, dont certains ayant une dénomination de 25,000$. Il sort son arme, prend le plus de jetons possible et prend la fuite. Les caméras de surveillance montrent l'homme s'enfuir avec un casque de moto sur la tête et un sac à dos rempli de jetons valant 1,5$ million.

Pour Tony Carleo, le casse était fait. Mais le plus important était qu'il avait de l'argent à dépenser et surtout des jetons à transformer en cash. Les jetons de 1,000$ ou 5,000$ sont presque faciles à échanger mais les 25,000$ le sont beaucoup moins. Une façon pour lui de pouvoir blanchir ces jetons, tout en assouvissant son désir de gambling, était de s'asseoir aux tables avec de l'argent, perdre ou gagner un peu, et aller au caissier pour repartir avec du cash.

Le moment le plus mémorable de Carleo est le moment où il est retourné au Bellagio, sans que personne ne le reconnaisse. Plus culotté encore, il se permet de s'asseoir à la même table qu'il avait pillé auparavant. Là, le jeune homme assiste à une scène surréaliste où il entend certains des joueurs parler du casse qui a eu lieu.

« Cela m'a donné une excitation incroyable d'être la seule personne qui connaissait la vérité. C'est sûrement narcissique, mais j'ai vraiment apprécié de jouer à cette table. »

Très vite et à force de jouer au craps et au poker high-stakes, Carleo devient VIP et arbore le joli B du Bellagio sur son torse. L'ironie est totale. Carleo arrive à blanchir son argent grâce à ce nouveau statut mais ne parvient pas à écouler les jetons de 25,000$. Pris par son nouveau train de vie, il ne réalise pas que la boîte où il garde les jetons et le cash se vide rapidement.

A un point, il ne possède presque plus que des 25,000$, pour une valeur totale dépassant le million. Il se fera finalement arrêté en tentant d'échanger ces jetons contre du cash à un joueur qu'il avait rencontré. Ce joueur était un policier en civil qui enquêtait sur le fameux hold-up du Bellagio. L'erreur de Carleo aura été de prendre ces 25,000$ très difficiles à échanger et de dépenser sans compter les 1,000$ et 5,000$.

Le fait qu'il ait pu voler une table de craps pour revenir quelques jours après en mode incognito à cette même table est certainement l'un des moments les plus fous qu'a connu le braqueur dans sa « carrière ».