Risque d'interdiction des jeux en ligne aux Etats-Unis avec les Républicains

Posté le 29 juin par Julien dans Actualité

Alors que les Etats-Unis ont légalisé certaines formes de jeux d’argent en ligne sur trois de ses états : Nevada, Delaware et New Jersey, il existe un risque pour que le pays décide de totalement annuler ces jeux en ligne et revenir à un stade d’interdiction totale.

Les Républicains : anti-jeux en ligne… ?

Pour le moment, l’ouverture du marché dans ces trois états américains ne représente pas grand-chose. Il s’agit en effet d’états relativement peu peuplés (à l’exception du New Jersey) et les experts savent que pour débloquer complètement la machine et faire en sorte que tous les états – tout du moins la plupart – s’y mettent, il faut qu’un leader soit désigné.

La Californie pourrait parfaitement remplir ce rôle en tant qu’état le plus peuplé avec plus de 38 millions d’habitants. La légalisation est discutée depuis quelques années maintenant mais aucun changement n’a encore été fait. Si la Californie légalise, il y aura pour sûr un effet domino qui entrainera une forte vague aux autres états.

Mais il faut savoir que certaines personnes s’opposent farouchement à cette ouverture de marché des jeux en ligne. Pour être tout à fait honnête, celui qui fait le plus de bruits dans le domaine est le milliardaire Sheldon Adelson. Il est le plus bruyant, de loin. Non-content d’avoir fait fortune dans les casinos terrestres, l’homme a annoncé qu’il allait dépenser ce qu’il faudra pour faire interdire les jeux d’argent en ligne aux Etats-Unis. Selon lui, c’est trop dangereux et c’est un cancer pour la société (pas les casinos terrestres, juste les casinos en ligne et les salles de poker…).

La course à la présidentielle se lance doucement dans le pays de l’Oncle Sam et Adelson a passé déjà presque deux ans à engraisser les politiciens et les lobbyistes pour qu’ils adhèrent à son obsession. En outre, Adelson est déjà l’un des donateurs les plus importants du parti républicain. Il a donné des dizaines et des dizaines de millions à ce parti et ses membres. Il est donc certain que si les Républicains passent aux prochaines élections, tous les toutous grassement payés par le milliardaire feront en sorte de remercier leur maître en faisant tout pour interdire les jeux en ligne.