Phil Ivey fait appel et espère ne pas avoir à rembourser 10.1$ millions au Borgata

Posté le 01 février par Julien dans Actualité

Après avoir été condamné à rembourser 10,1$ millions au Borgata Casino d'Atlantic City, Phil Ivey a décidé de faire appel de la décision dans une ultime tentative de garder son profit généré avec la technique de l'edge sorting.

Dernière tentative pour Phil Ivey

Pour rappel, Phil Ivey et Cheung Yi Sun avaient tenté la technique dite du défaut des cartes au Crockfords Casino de Londres et avait généré 7,7£ millions en quelques sessions. D'abord enclin à payer, le casino a ensuite enquêté sur ces gains et s'est rendu compte que la compagne de jeu d'Ivey utilisait l'edge sorting.

Concrètement, cela signifie qu'elle était capable de détecter des défauts minuscules sur certaines cartes faces cachées, de façon à pouvoir les identifier (tout du moins à avoir un éventail de quelques mains possibles pour réduire l'avantage du casino).

Le Crockfords a porté plainte pour ne pas avoir à payer et a obtenu gain de cause. Phil Ivey a fait appel et là encore le tribunal a été du côté du casino.

Concernant le Borgata, Les compères ont cette fois gagné 9,6$ millions sur plusieurs sessions et avec la même technique. Cette fois, le Borgata a payé mais a ensuite porté plainte pour triche. Comme nous l'avons vu, le tribunal a estimé que les joueurs n'avaient pas triché mais que le défaut des cartes a fait en sorte de changer les cotes du jeu, le rendant donc différent du baccara classique, et donc illégal car inconnu. Si le jeu est illégal, alors les gains le sont aussi (et s'il y avait eu des pertes ? Hum pas sûr...)

Cet argument qui fait les bonnes affaires du Borgata a permis au casino d'exiger le remboursement de 10,1$ millions, soit les 9,6$ millions plus quelques centaine de milliers de dollars générés au craps, avec les gains du baccara (annulant donc ces gains aussi, comme par magie).

Phil Ivey a décidé de porté l'affaire en appel une dernière fois, dans une ultime tentative de se faire payer ses gains. Selon le Borgata, Phil Ivey aurait quelques 100$ millions de fortunes personnelles (ce qui paraît hautement improbable, même si le joueur est un as du poker), cela ne sera donc pas trop difficile d'extraire les 10,1$ millions, à condition que l'appel du joueur soit débouté.