Le Groupe Barrière ouvre son sixième casino à l’étranger, en Égypte

Posté le 20 décembre par Julien dans Actualité

Leader français des casinos, le Groupe Barrière a annoncé jeudi dernier qu’il n’allait pas tarder à ouvrir son sixième établissement de jeux à l’étranger. La destination choisie ? L’Égypte, un pari risqué tant ce pays niché en plein milieu de l'Afrique du Nord-Est et du Moyen-Orient a subi d’importantes crises politiques, sociales et militaires depuis ces dix dernières années.

Barrière a choisi l’Égypte pour poursuivre son développement à l’international

Déjà devant son rival Partouche par rapport au nombre de casinos qu’il a implantés à l’étranger, le Groupe Barrière compte poursuivre son développement au-delà des frontières hexagonales. Et c’est en Égypte, pays qui a traversé une grave crise politique et qui est toujours aux prises au Jihad islamique, que l’acteur majeur des casinos français compte construire son sixième établissement flambant neuf.

Sur le groupe Partouche

Le Groupe Barrière possède déjà trente-quatre casinos en France. Six d’entre eux sont basés à l’étranger, respectivement en Suisse, en Côte d’Ivoire et en Égypte, où un cercle de jeux est déjà implanté au Caire. Le groupe sait donc ce qu’il fait en lançant un deuxième casino dans cette région.

Le deuxième casino égyptien portant le logo de Barrière a été inauguré la semaine dernière. Baptisé « Le Pacha », il est installé sur un grand bateau à quai, le long du Nil. Son diamètre total est de 600 mètres carrés et sa vaste salle de jeux, qui comprend neuf tables de roulette américaine, de blackjack, de poker mais aucune variante du craps) offre une vue imprenable sur le fleuve. Cet établissement de haut standing renferme également dix-sept machines à sous.

Barrière est heureux de renforcer sa présence en Égypte

« On est très fiers et très heureux de renforcer notre présence en Égypte, surtout au Caire, qui est une ville sublime et qui dispose d’un marché porteur en tant que mégalopole internationale. Le Pacha est tout à fait le reflet de ce que l’on veut faire à l’international : un magnifique emplacement, dans une zone touristique attrayante qui plus est, on a toutes les raisons d’être satisfaits », a exprimé le PDG du groupe, Dominique Desseigne.

La satisfaction est donc logique, d’autant plus que le nouveau cercle de jeux du Groupe Barrière est le seul et unique qui soit implanté sur le Nil. De plus, ce dernier est très central, puisque surplombant le quartier de Zamalek, l’un des plus actifs et touristiques de la ville. À noter que le casino est en concession pour une période de dix ans renouvelable. Le chiffre d’affaires du Groupe Barrière, qui possède également des hôtels cinq étoiles, des restaurants de luxe et des bars branchés, s’élève à ce jour à 1,16 milliards de dollars américains.