Le dernier cercle de jeux parisien tire sa révérence !

Posté le 03 octobre par Julien dans Actualité

Le Cercle Clichy-Montmartre est dans la tourmente depuis plusieurs mois. En effet, en juillet 2018, cinq responsables dudit établissement avaient été mis en examen suite à des suspicions de fraude et de blanchiment d’argent. Or, mercredi dernier, la Police des Jeux a fait irruption au Cercle Clichy-Montmartre afin d’en bloquer définitivement l’accès. C’est donc officiel, le dernier cercle de jeux encore sur pied à Paris est fermé administrativement.

Cercle Clichy-Montmartre : la fin d’une (belle ?) époque

C’en est fini du Cercle Clichy-Montmartre ! Peut-être que ceux d’entre vous qui sont avides de jeux de craps en ligne s’en fichent, mais il n’en demeure pas moins que la fermeture administrative de l’établissement marque la fin d’une ère. En effet, le Cercle Clichy-Montmartre était le dernier cercle de jeux de la capitale toujours en activité. Or, mercredi dernier, les officiers du Service Central des Courses et Jeux sont intervenus dans l’établissement situé dans le 18ème arrondissement de la capitale pour en bloquer définitivement l’accès. En effet, un arrêté administratif avait été publié quelques heures plus tôt au Journal Officiel. Dans le même temps, les cinq responsables interrogés plus tôt au mois de juillet ont été mis en examen.

Eh oui, au début de l’été 2018, des perquisitions s’étaient tenues au Cercle Clichy-Montmartre ainsi qu’au sein du domicile desdits cadres. Les cinq personnes ont par la suite été mises une première fois en examen pour blanchiment en bande organisée, travail dissimulé, abus de confiance et recel d’abus de confiance. Une liste qui est donc très longue ! Concrètement, la justice soupçonne les dirigeants du Cercle Clichy-Montmartre d’avoir procédé au détournement de pas moins de 10 millions d’euros par le biais d’un système fiscal frauduleux.

Le dernier cercle de jeux de Paris passe à la trappe !

Comme expliqué plus haut, le Clichy-Montmartre était le dernier cercle de jeux à tenir debout dans la capitale française. Ces dernières années, quatorze cercles de jeux furent contraints à l’abandon, notamment ceux de l’Aviation Club de France, du Wagram ou encore de la Concorde. Tous ont été impliqués dans des affaires de grand banditisme. Le Clichy-Montmartre, qui avait jusque-là résisté, semble avoir suivi la même voie que ses prédécesseurs.

Techniquement, le Cercle Clichy-Montmartre avait l’autorisation de fonctionner jusqu’au 31 décembre 2018 avant de se plier au changement de structure administrative exigé par la Mairie de Paris. En effet, seuls les clubs de jeux, dont le statut est celui des sociétés commerciales, sont désormais autorisés. Mais il est désormais trop tard pour cette structure, empêtrée dans une affaire dont elle ne sortira jamais. Pour rappel, le premier club de jeux parisien, le Paris Élysée Club, est actif depuis mai 2018.