La Grèce augmente les taxes des opérateurs de jeux d'argent en ligne

Posté le 26 mai par Julien dans Actualité

Ce dimanche, le Parlement Grec a adopté le projet de loi qui vise à augmenter le niveau de taxations des sites de jeux d'argent du pays. La taxation va passer de 30% à 35% sur le chiffre d'affaires. Tous les opérateurs vont devoir faire face à des coûts accrus, en sachant qu'ils ne disposent que d'une licence temporaire pour le moment. Pour certains, les dés sont jetés !

Le marché plus difficile pour les opérateurs

24 opérateurs de jeux en ligne ont reçu un agrément en décembre 2012 lorsque le marché s'est ouvert. Mais contrairement à certaines juridictions, ces licences sont encore temporaires. Le gouvernement a annoncé qu'il allait permettre d'obtenir des licences permanentes, pour lesquelles il faudra payer 3€ millions de frais sur les 5 premières années.

En plus de la taxation augmentée à 35%, on sent la volonté claire du gouvernement de ramener un peu plus d'argent frais dans les caisses. D'après certains analystes, ce changement pourrait être une impulsion de l'ancien détenteur du monopole dans le pays: l'OPAP.

L'OPAP aurait poussé le gouvernement à adopter cette hausse des taxes principalement pour dissuader d'autres opérateurs en ligne de venir exercer dans le pays. L'a firme n'apprécie que modérément le fait de ne plus être seule sur ce marché, il n'est donc pas question d'attirer de nouveaux concurrents. Pour certains opérateurs qui ont du mal à subsister, le passage à 35% de taxe pourrait même signifier une sortie du marché forcée.

Le marché des jeux d'argent en ligne en Grèce est composé de sites de paris sportifs, de paris hippiques et de loteries. Les résidents ont le choix parmi 24 opérateurs. Les casinos en ligne n'ont pas encore été autorisés et il n'est donc pas possible de jouer au craps en ligne de façon légale. Cela dit, des sites non-régulés permettent aux joueurs de pouvoir lancer les dés et tenter quelques coups, sans craindre de sanction de la part des autorités.