Craps : un arnaqueur géorgien (enfin) derrière les verrous !

Posté le 13 décembre par Julien dans Actualité

Aux États-Unis, un citoyen géorgien a été arrêté le 27 novembre dernier après une longue cavale qui aura duré près de sept ans. En effet, le Gaming Control Board a réussi à mettre la main sur Badri Tsertsvadze, un arnaqueur de haute volée qui était recherché depuis 2011. Ce dernier a été appréhendé sur le fait au Casino Flamingo, à Las Vegas, alors qu’il jouait au craps. En effet, Badri Tsertsvadze, coutumier de la méthode de Sharpshooter, était en train de faire glisser les dés sur le tapis. Une erreur de trop qui risque de le priver de sa liberté…

Dix-huit chefs d’accusation contre Badri Tsertsvadze…

Actuellement détenu au centre pénitencier du comté de Clark, dans la périphérie de Las Vegas, le célèbre escroc géorgien Badri Tsertsvadze doit en ce moment compter les heures… Devant faire face à dix-huit chefs d’accusation différents, sa caution s’élève à 90 000 $. S’il est bel et bien jugé coupable des crimes qu’on lui reproche, il risquera jusqu’à six ans d’emprisonnement, sans compter qu’il devra payer 10 000 $ par infraction commise.

Il va de soi que la tentative de triche de Badri Tsertsvadze sur la table de craps du Casino Flamingo n’est pas la première. En 2007, l’arnaqueur géorgien avait remporté le French Open Masters et le City of Venice International Backgammon Tournament, mais dans des circonstances qui n’auraient pas fait l’unanimité… En 2008, Badri Tsertsvadze avait même été arrêté en Normandie pour avoir utilisé des dés limés durant un championnat de backgammon. Aux yeux de la loi, cela représente la toute première tentative de triche commise par le joueur de Géorgie.

Un lien avec la victoire illicite de deux Bulgares en août 2017 ?

En août 2017, deux Bulgares furent accusés de triche après leur victoire sur différentes tables de craps (le montant cumulé des gains : 1 million de dollars). Ces derniers prirent la poudre d’escampette en septembre dernier à bord d’un navire partant en direction de leur pays d’origine. Le duo avait utilisé la même méthode que Badri Tsertsvadze, à savoir une version évoluée de la technique de Sharpshooter, qui est aujourd’hui totalement prohibée dans les casinos terrestres. En effet, en aucun cas les dés rebondissaient sur le tapis une fois le lancer effectué ! Badri Tsertsvadze aurait possiblement assisté les deux hommes bien que cette déclaration ne soit que spéculative. D’après le Gaming Control Board, on assiste depuis ces dix dernières années à une très nette augmentation des tentatives de triche aux jeux de casino impliquant l’utilisation de dés.

Pour rappel, la dernière arrestation à Las Vegas pour falsification des dés sur une table de craps remontait à 2011. À l’époque, un couple argentin avait remporté 700 000 $ au Wynn Casino en faisant glisser les dés.