Craps : deux tricheurs sont bannis à vie du casino Bellagio

Posté le 22 novembre par Julien dans Actualité

Les casinos du Nevada ont la cote ! Les joueurs peuvent en profiter autant qu’ils le souhaitent, à condition bien sûr qu’ils n’enfreignent pas les règles. Saviez-vous que le Nevada possède un « livre noir » ou Black Book, dans lequel sont inscrits les noms de tous les joueurs bannis ? Et la liste n'est pas aussi longue qu’on ne le pense puisqu'elle ne concerne que ceux classés dans la catégorie des criminels ! Récemment, cette dernière vient encore de s’agrandir, deux escrocs ayant été interdits de jeu à vie au sein du casino Bellagio.

Bellagio : deux joueurs de craps bannis à vie pour cause d’arnaque

Deux joueurs de craps, Anthony Grant Granito et James Russell Cooper, ont été inscrits sur la liste noire du casino de Bellagio, dans le Nevada, suite à une énorme escroquerie. Les deux hommes avaient réussi à remporter 1,2 million de dollars US en utilisant une arnaque sur les « Hop Bets ». Le Nevada Gaming Control Board a également mis à jour son livre noir. Le duo est désormais surveillé de très près, mais quelqu’un d’autre pourrait être impliqué dans la triche.

En effet, Anthony Grant Granito et James Russell Cooper évoluaient avec deux autres individus ayant également participé à cette escroquerie particulièrement sophistiquée. La première fois que le groupe avait arnaqué un casino, c’était entre août 2012 et juillet 2014, au Strip Casino. Les deux autres hommes recherchés activement par la police sont Jeffrey Martin et Mark Branco. À l’époque, ces deux-là occupaient justement le poste de croupier au Bellagio, chose qui a interpellé les enquêteurs et la direction de l’établissement ! D’après les services de police, Mark Branco serait le leader du groupe. C’est un autre croupier du Bellagio qui a fait part de ses soupçons à ses employeurs, lequel a permis de lever le voile sur la véritable identité des tricheurs.

La technique du « Hop Bet » : une triche délicate et risquée

James Russell Cooper et Mark Branco avaient l’habitude de sévir ensemble sur la même table. Les deux autres complices mettaient alors en place un stratagème bien ficelé : dès qu’un lanceur jetait les dés, Jeffrey Martin ou Anthony Granito disait quelque chose qui laissait entendre qu’il était temps de placer un « Hop Bet », un pari très particulier qui combine plusieurs paris simultanément. Faire cela était naturellement très risqué.

À noter qu’à l’époque, aucun emplacement dédié n’avait été réservé aux paris « Hop Bets » sur la table. Afin d’éviter d’éveiller les soupçons, le quatuor d’escrocs faisait volontairement en sorte de perdre quelques milliers de dollars avant de toucher le gros lot. À ce jour, Granito, Cooper, Martin et Branco ont tous été inculpés de triche et de vol. Déjà envoyés en prison en 2016, deux d’entre eux figuraient déjà sur la terrible liste noire.