Certains joueurs ont droit à un traitement de faveur au casino

Posté le 01 septembre par Julien dans Actualité

La Commission de contrôle du Nevada a porté plainte contre le casino Golden Gate, à Freemont Street, pour avoir payé 5,000$ à un joueur sans avoir rempli de papiers officiels, comme la loi l'impose. La plainte accuse au passage un casino partenaire du Golden Gate, le D Las Vegas, d'avoir prêté 25,000$ à un joueur sans vérifier son identité.

Deux joueurs choyés par le casino

Les deux casinos Golden Gate et D Las Vegas sont des propriétés de Derek Stevens, qui détient 78% du groupe. Selon les incidents reportés par la Commission, ces cas sont simplement des erreurs de paperasses.

Selon Stevens, le client du Golden Gate était un habitué et le boss de l'établissement n'a pas remarqué qu'aucun rapport sur ces 5,000$ n'avait été fait à la table de craps. Concernant le cas du D Las Vegas, Stevens atteste qu'il s'agit là d'un simple erreur : les 25,000$ ont été accordés mais le staff du casino a rempli les mauvais documents à ce sujet.

« La finalité est nous avons foiré la paperasse concernant deux personnes. C'est tout. »

Le problème est que la plainte dispose de témoignages différents. En janvier 2015, Stevens aurait rencontré un homme non-identifié au bar du casino et il aurait demandé à un caissier de donner 5,000$ au client sans tracer la transaction.

Le croupier de la table de craps en question (le boxman) a refusé d'accepter les jetons du joueur car il n'avait aucune trace officielle de la transaction. Même en insistant, le boxman a refusé de le laisser jouer. Le shift manager a alors remplacé le boxman à son poste (en l'envoyant sur une autre table) et a posé les jetons lui-même. Le joueur, qui était assis à côté de Stevens, a alors pris les jetons, s'est levé de la table avec Stevens et est parti.

En revenant un peu plus tard à la table, le boxman n'a trouvé aucune trace de cette session fantôme et des 5,000$. Une enquête a ensuite montré que cette même table avait reporté une perte de 5,254$ la veille, une façon idéal de camoufler la sortie de ces 5,000$.

La Commission de Contrôle du Nevada accuse le casino d'avoir violé 6 règles. La Cour va devoir décider quelle version – celle de Stevens ou celle de la Commission – est la bonne.