Casino terrestre : Joa veut multiplier son volume par deux d’ici quatre ans

Posté le 25 avril par Julien dans Actualité

Exactement six mois après l’intronisation du fonds d’investissement américain Blackstone, nouvel actionnaire majoritaire de la société, le groupe Joa, numéro trois français du secteur des casinos avec pas moins de vingt-quatre établissements, ne cache pas ses ambitions. D’ici 2022, la firme basée à la Cité Internationale, dans le sixième arrondissement de Lyon, espère bien doubler sa taille. Plus d’informations en exclusivité sur Craps En Ligne.org.

Les nouvelles ambitions du groupe Joa

Alors que Blackstone a injecté des fonds conséquents au sein du capital de Joa il y a six mois de cela, le casinotier originaire de Lyon qui a réalisé un chiffre d’affaires de quelques 238 millions d’euros en 2017 espère « doubler de taille dans les quatre années à venir », a déclaré son président M. Laurent Lassiaz. Le groupe Joa, qui emploie actuellement 1 700 salariés, compte bien y parvenir et peut maintenant se donner le moyen de ses objectifs.

Ainsi, le groupe lyonnais a enregistré l’acquisition de deux nouveaux établissements, le premier se trouvant à Gujan-Mestras, dans le département de la Gironde, le second, beaucoup plus réputé, étant installé à Mandelieu, près de Cannes : le fameux hôtel-casino Pullman ! Cet établissement, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros et qui emploie 200 salariés, représente tout simplement la plus grande acquisition jamais réalisée par le groupe Joa. L’événement est donc, on peut le dire, historique.

Joa souhaite davantage investir à l’international

Afin de garantir son développement tout en respectant les brefs délais qu’il s’est fixé, le groupe Joa compte investir à l’international. La prospection de cibles de rachat en Europe est lancée et M. Laurant Lassiaz est prêt à saisir toutes les opportunités : « Il y a quelques mois de cela, nous avons formulé une offre de rachat qui n’a pas été retenue dans le cadre de l’acquisition d’un opérateur hollandais de la même taille que Joa. Cela ne s’est pas fait mais ça ne fait rien. Nous allons continuer activement nos recherches », explique-t-il.

Preuve est de constater que le groupe Joa est plus déterminé que jamais. Si le groupe est très offensif et cherche à englober d’autres sociétés pour augmenter son capital mais également sa présence dans d’autres pays, il ne lésine pas sur les moyens pour rattraper ses concurrents dans des domaines où il ne s’est pour le moment pas vraiment impliqué. Ainsi, les casinos Joa nouvelle génération ne proposent pas que des tables comme on peut en voir au craps en ligne mais aussi des activités hors-jeux telles que des bars, des spectacles et des coins restauration. Partouche et Barrière sont prévenus : Joa arrive et est prêt à les détrôner.