17 années de prison pour un tricheur récidiviste au craps

Posté le 03 novembre par Julien dans Actualité

Un joueur d'Atlantic City vient d'écoper d'une peine record de 17 années de prison pour avoir triché à de multiples reprises dans les casinos de la ville. La sentence exemplaire s'explique par plusieurs facteurs: Derek Bethea s'est fait arrêter à chacune de ses triches, a recommencé à chaque fois et n'était pas représenté par un avocat mais par lui-même au procès.

Sentence exemplaire pour ce serial tricheur

Qu'est-ce qui peut justifier d'aller aussi longtemps en prison quand on a violenté ou tué personne ? Dans le cas de Derek, c'est son assiduité au casino qui a permis cette sentence. L'homme adore les casinos et en particulier le craps. Son problème est qu'il ne sait pas jouer sans tricher.

Il a été condamné après des triches faites au Borgata, au Resorts Casino Hotel et au Revel Casino (qui a fermé depuis). Tous ces casinos sont situés à Atlantic City dans le New Jersey. Derek était le spécialiste de la technique du « j'attends le numéro gagnant je mise quand personne ne regarde », une technique qui n'a aucune chance de fonctionner dans un environnement aussi surveillé qu'un casino terrestre.

« A chaque fois, le défendant attendait que le croupier de craps ne soit pas attentif pour placer une mise après le numéro gagnant ait été appelé. »

Derek a été condamné pour les mêmes faits en 2001 et 2005. Sorti de prison depuis à peine un mois, il tente la même arnaque au Borgata le 15 août 2013, en plaçant une mise de 1,100$ au craps. S'étant fait repéré, il entre en dispute avec ce croupier et finit par obtenir ses gains. Il sera néanmoins accusé de triche deux jours après.

Deux semaines après, Derek Bethea tente la même triche au Resorts avec une mise de 505$ et se fait avoir. Le jour suivant, il se rend au Revel et tente une mise de 240$. Même résultat encore une fois.

Devant l'acharnement de cet homme à tricher systématiquement au casino, alors même qu'il se fait repérer à chaque fois, la Cour a estimé qu'une sentence exemplaire devait être appliquée. Même si l'homme est d'une bêtise rare, 17 années paraissent beaucoup pour quelqu'un qui n'a officiellement commis aucune agression physique sur quiconque. En plus des charges de triche, Bethea a aussi été accusé de plusieurs autres chefs pendant son procès. N'étant représenté que par lui-même, il n'est pas étonnant que son procès se soit aussi mal passé.